Le député de Saint-Jérôme, Youri Chassin, sensible aux enjeux du CFGA

Mardi, 9 juillet, 2019

Dans le cadre de son projet Main tendue à la pauvreté lancé en juin dernier, le député de Saint-Jérôme, Youri Chassin, s’est rendu à l’Édifice Marchand du Centre de formation générale des adultes de la Rivière-du-Nord le 8 juillet dernier pour s’informer sur les initiatives et les programmes du centre.                                       

Effectivement, le CFGA mène de front plusieurs projets et collabore avec différents organismes du secteur, afin d’accompagner le plus de citoyens possible dans la réalisation de leur objectif :
« On associe souvent la formation générale des adultes avec la complétion du 5e secondaire, mais ce n’est qu’une partie de ce que l’on offre au CFGA. Nous offrons beaucoup de souplesse et de flexibilité dans nos programmes, c’est la beauté de la FGA [formation générale des adultes] » a précisé, la directrice du centre, Linda Denommé, dès le début de la rencontre.

Le programme Parents à l’école entre autres, né d’un désir d’aider les parents à accompagner leurs enfants dans les devoirs et les leçons, a permis déjà à plus d’une trentaine de parents de retourner sur les bancs d’école en grande partie grâce à une très grande flexibilité d’horaire et la gratuité des frais et des fournitures scolaires. « C’est un programme qui amène fierté et estime de soi au parent, mais qui a également des bénéfices directs sur le conjoint et les enfants. » a témoigné Marlène Garneau, directrice adjointe du CFGA de la CSRDN. Un programme qui
 « change une vie » selon M. Chassin!

Au total, le centre dispense divers programmes de formation dans 13 points de service, notamment au Centre de détention de Saint-Jérôme, ainsi qu’au Carrefour jeunesse-emploi du secteur. Saint-Jérôme étant un pôle d’accueil pour les réfugiés, le CFGA est également un joueur important au niveau de la francisation.

Avec son initiative Main tendue à la pauvreté, le député souhaite tisser des liens entre les divers acteurs sur le terrain qui travaillent à faire une réelle différence dans la vie des citoyens plus vulnérables. Très conscient de l’impact primordial de l’éducation, il considère d’ailleurs que
« l’éducation est un maillon important permettant aux plus démunis de rehausser leur estime de soi et d’enfin pouvoir croire en leurs rêves ».

Le président de la CSRDN, M. Jean-Pierre Joubert, ainsi que le directeur général adjoint, M. René Brisson, assistaient également à cette rencontre inspirante le 8 juillet dernier qui a pris place à l’Édifice Marchand.